Hypnose Régressive

Dolores Cannon, pionnière de l’hypnose régressive

Dolores Cannon, pionnière de l’hypnose régressive

L’hypnose est un sujet qui de nos jours demeure assez controversé, entre ceux qui se disent impressionnés par les séances auxquelles ils ont pu participer, et les autres plutôt sceptiques, voire carrément incrédules vis-à-vis de cette méthode.

L’hypnose désigne en réalité un état d’esprit dans lequel le thérapeute essaye d’amener son patient, à travers différentes techniques. Cet état d’esprit se caractérise par une diminution significative de l’attention au monde extérieur, et permet de se recentrer sur soi-même.

Dolores Cannon fait sans conteste partie des hypnothérapeutes les plus réputés au monde. Elle a créé ses propres techniques, et développé sa propre philosophie sur le sujet. Force est de constater que son ancienneté, autant que les témoignages de ses nombreux patients, parlent en sa faveur.

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir la biographie de cette femme, à travers son histoire personnelle mais aussi ses travaux, et sa fameuse reconquête de ce qu’elle nomme le Savoir Perdu.

Qui est Dolores Cannon ?

Dolores Cannon est née le 15 avril 1931 à Saint-Louis, dans l’État du Missouri aux Etats-Unis. Elle y vécut auprès de sa famille durant toute sa jeunesse, jusqu’en 1947, date de la fin de ses études. 4 ans plus tard, elle épouse un marin de la Navy, avec lequel elle effectue de nombreux voyages à travers le monde. Ce n’est qu’aux alentours des années 60 que son intérêt pour le domaine de l’hypnose commencera à se manifester. Elle se trouvait alors aux Philippines en compagnie de son mari. En réalité, les deux s’y intéressèrent et ce dernier, bien qu’ayant reçu quelques cours, n’eût pas l’occasion de pratiquer l’hypnose, dans un contexte de guerre avec le Vietnam.

Les premières recherches de Dolores Cannon

C’est durant cette période que Dolores Cannon se mettra donc à approfondir ses recherches, en lisant beaucoup de livres sur le sujet. En effet, 3 livres suscitèrent particulièrement son attention à ce moment : The search of Bridey Murphy, Enigma of Reincarnation et The Search of The Girl With the Blue Eyes, respectivement de Morey Bernstein, Brad Steiger, et Jess Stearn.

Ces 3 livres traitent du sujet de la réincarnation et des vies antérieures, en se basant sur des témoignages de thérapies ayant suscité d’étranges réminiscences chez les patients ; se disant être d’autres personnes, ayant vécues quelques générations auparavant.

Ceci, comme nous aurons l’occasion de le constater plus tard, exercera une grande influence sur la conception de Dolores Cannon.

La première expérience de Dolores Cannon

Un jour, un médecin proposa à Dolores Cannon d’utiliser l’hypnose sur une patiente, qui présentait des symptômes de stress assez sévères. Ayant accepté, la thérapie eut lieu, et durant cette dernière, la patiente se serait mise à décrire ses vies antérieures ; et plus encore, elle aurait même prédit quelques événements futurs.

Cette thérapie n’est peut-être pas la première de Dolores Cannon, mais ce fut bel et bien la première fois qu’elle obtenait ces résultats. Ceci la confortera, il va sans dire, dans ses convictions à propos de la réincarnation.

Quoiqu’il en soit, son mari sera victime d’un sévère accident quelques jours plus tard, et sera désormais dispensé de ses activités militaires. Ils se retireront ensuite en Alabama, dans la ville de Huntsville. Nous sommes alors en 1972.

Les premiers livres de Dolores Cannon

A vrai dire, la spécialisation de Dolores Cannon et ses recherches les plus approfondies ne commenceront réellement qu’au début des années 80, à l’approche de ses 50 ans. C’est alors qu’elle se met à produire, en écrivant des livres dont le premier sera publié en 1989 sous le titre de Conversations With Nostradamus. Elle tente de fournir des explications au sujet des multiples prophéties du célèbre apothicaire et astrologue français du 16ème siècle, dont les phrases sont, il faut le dire, assez vagues et incompréhensibles.

En réalité, l’hypnothérapeute américaine a écrit son premier ouvrage dès 1980 sous le titre de Five Lives Remembered mais ce dernier ne sera pas publié avant 2009, soit 29 ans plus tard. Dolores Cannon y raconte 5 expériences de thérapies qu’elle a menées sur les vies antérieures, et dont les issues sont pour le moins étranges et impressionnantes.

Elle en publiera 16 autres durant sa vie, soit un total de 18 ouvrages, en plus de la création de sa propre maison d’édition en 1992, connue sous le nom d’Ozark Mountain Publishing.

Développement de la méthode QHHT

En 2002, Dolores Cannon commence, après plus de quarante ans dans le domaine de l’hypnose et 20 dans la spécialité de la recherche antérieure, à développer ses propres méthodes de thérapie. Sa méthode de prédilection, et qui a connu un succès hors du commun, n’est autre que la Quantum Healing Hypnosis Therapy soit Thérapie quantique que l’on abrège donc à travers l’acronyme QHHT.

Le fond de cette méthode consiste à tenter de faire entrer le patient dans un état de transe particulier, qui correspond à celui dans lequel vous êtes aux premières secondes de votre réveil le matin, avant de prendre entièrement conscience d’où vous êtes et ce que vous faites. Il correspond également à votre état d’esprit juste avant de vous endormir.

A vrai dire, cette méthode n’est pas une invention de la part de Dolores Cannon. En effet, cet état était connu depuis longtemps par les hypnothérapeutes, simplement les techniques visant à amener le patient dans ce dernier ont été abandonnées. La cause ? Des réactions incompréhensibles et imprévisibles de la part des sujets.

Refusant de se limiter à la seule méfiance des hypnothérapeutes vis-à-vis de cette méthode, elle décida de s’y approfondir, et les résultats furent pour le moins mystérieux.

Dolores apprit à travers ses thérapies de QHHT que tous ses patients avaient connu des vies antérieures, dont les souvenirs enfouis dans une mémoire latente ne pouvaient resurgir qu’à travers ce type de séance. Elle appela cet état d’esprit qui permet d’accéder à ce type de souvenir le Subconscient.

En accédant à son Subconscient, le patient peut trouver diverses réponses aux questions qu’il se pose à l’égard de sa propre personne, mais peut aussi guérir, dans le cas de certaines maladies, particulièrement celles liées au stress et aux problèmes psychiques de façon générale.

Des milliers de personnes, de tout âges, sexes, religions et ethnies ont affirmé avoir bénéficié de la thérapie QHHT. Certains affirment même que cela a radicalement changé leur vie. Difficile, au vu de tous ces témoignages, de nier l’efficacité de cette méthode, peu importe les piliers et principes sur lesquels elle s’appuie.

Avec l’apparition et le succès de cette méthode, Dolores Cannon a commencé à susciter l’attention des médias. Elle fit alors des apparitions au sein de certaines émissions comme Coast to Coast AM ou encore The Shirley MacLane Show.

Elle anima également sa propre émission de radio à partir de 2005, qui portait le nom de The Metaphysica Hour.

Les 3 vagues de volontaires

En 2012, Dolores Cannon publia un nouveau livre, et pas des moindres, puisqu’il constitue un des piliers de sa théorie. L’ouvrage est intitulé The three waves of volunteers and the new Earth, et il est le résultat d’un tournant dans la vie d’hypnothérapeute de Dolores Cannon.

Jusqu’ici, Dolores Cannon estimait, grâce à sa pratique de la thérapie quantique (QHHT), que tous les humains n’étaient que des réincarnations d’autres personnes dans des vies antérieures, et soutenait même que chaque personne avait vécu plusieurs vies.

Mais elle s’en rendit compte d’un jour à l’autre que certaines personnes en étaient dépourvues, et c’est ce qui la poussa à s’approfondir davantage pour étudier le cas de ces dernières. Ce livre est le résultat de cet approfondissement, et elle en conclut que certaines personnes (plutôt certaines âmes) étaient investies d’une mission sur terre, qui était et s’étaient portées volontaires pour venir en aide à une humanité sur le point de plonger dans le chaos (Dolores donne l’exemple des bombes nucléaires de 1945, puis la directive de non-interférence qui sauva la Terre d’un désastre annoncé).

Elle distingue au total 3 types d’âmes concernant ces volontaires, que nous allons explorer sans plus tarder.

La première vague de volontaires

La plus significative des vagues de volontaires, sans retirer leur importance aux deux autres, est bel et bien la première, dans la théorie de Dolores Cannon.

Ces personnes sont investies d’une mission active, c’est à dire qu’ils doivent agir, et montrer le chemin à l’humanité.

Une caractéristique symbolique de ce type d’âmes est qu’elles ne se plaisent pas dans les masses, favorisent la solitude et le repli, mais ressentent l’importance d’être présents sur Terre.

La seconde vague de volontaires

La seconde vague dans la théorie de Cannon est composée d’âmes qui n’ont pas particulièrement de rôle précis sur Terre. Elles réalisent leur travail du seul fait de leur existence sur Terre.

La troisième vague de volontaires

Pour finir, la troisième et dernière vague représente les enfants dotés d’une intelligence ou de talents hors du commun. Selon Dolores Cannon, ces derniers sont un cadeau pour l’humanité, qui pourra profiter de leurs facultés pour connaître un destin meilleur.

L’intérêt de Dolores Cannon pour les OVnI

La célèbre hypnothérapeute n’a pas manqué de marquer son intérêt pour les objets volants non identifiés, et de les interpréter selon sa théorie, si bien que pas moins de 4 ouvrages seront publiés sur le sujet.

Ces ouvrages ont été publiés de 1993 à 1999, dans l’ordre suivant :

  • Keepers of the Garden (1993)
  • Legend of Starcrash (1994)
  • Legacy from the stars (1996)
  • The Custodians (1999)

L’attention portée par Dolores Cannon à l’égard de ces OVNI vient de ce que ses patients lui confiaient au cours des différentes thérapies. Beaucoup affirmaient en effet qu’ils avaient visité d’autres planètes où vivaient d’autres êtres, décrivant leur mode de vie, ce qu’ils font, ce dont ils se nourrissent, etc.

D’autres encore disaient être eux-mêmes des extraterrestres envoyés sur terre.

La répétition de ces témoignages ne pouvait que conduire Cannon et s’intéresser davantage à ce sujet.

Keepers of the Garden

Dans ce livre, Dolores raconte, en fonction des témoignages multiples de ses nombreux patients, qu’il n’est pas d’âme sur Terre qui ne tienne son existence dans d’autres planètes ou d’autres dimensions.

Elle y affirme que la vie sur terre fut “ensemencée” il y a fort longtemps, par des extraterrestres qui continuent encore aujourd’hui d’effectuer certaines visites sur Terre, et parfois même des enlèvements.

Elle désigne le groupe d’extraterrestres qui aurait semé la vie dans l’Univers sous le nom du Conseil (The Council), et qui veillerait au bon déroulement des choses, sur Terre comme ailleurs.

La légende de Starcrash

Ce livre sorti en 1994 raconte le témoignage d’une jeune femme au cours d’une hypnothérapie auprès de Cannon.

Elle raconte être la réincarnation d’un homme, Tuin, qui vivait dans la région de l’Alaska, avant même l’arrivée des Esquimaux. Cette femme, désormais dans la peau de ce Tuin, raconte qu’il y a plusieurs milliers d’années eut lieu un voyage de 5 vaisseaux spatiaux à travers le système solaire dans l’intention de coloniser quelques planètes.

Tuin dit qu’un de ces vaisseaux se serait accidentellement crashé sur Terre; et que les voyageurs, nombreux et de tous âges, ont dû se croiser avec les aborigènes dans un souci de préservation de leur race.

L’héritage des étoiles

Deux ans plus tard, Dolores Cannon publie son Legacy from the Stars. Toujours en se basant sur les expériences régressives de ses patients, elle y raconte cette fois que nous, humains, tout comme les extraterrestres, ne sommes qu’une variété parmi tant d’autres êtres vivants au sein de l’immensité de l’Univers.

The Custodians

The Custodians est le dernier livre de la série traitant exclusivement des extraterrestres, mais c’est le plus passionnant et le plus étrange à la fois.

Ici, Dolores retranscrit des discussions qu’elle a pu avoir avec des extraterrestres s’exprimant à travers ses patients, qu’elle a fait accéder au Subconscient grâce à sa fameuse technique de la QHHT.

L’hypnothérapeute affirme avoir retranscrit les témoignages tels quels, sans aucune altération de sa part.

On y découvre des sujets sur des questions qui obsèdent plus d’uns, comme les enlèvements de certaines personnes et surtout les raisons à cela, ou encore les pertes de mémoire temporaires soudaines dont sont victimes certains, qui ne se rappellent même plus de qui ils sont. On y découvre aussi pourquoi nous continuons d’être régulièrement observés par des extraterrestres à travers les OVNIS.

La métaphysique selon Dolores Cannon

La native de Saint-Louis va encore plus profond et plus loin dans ses théories, en s’attaquant au domaine de la métaphysique.

A ce sujet, elle met au point une série de pas moins de 4 livres, intitulée The Convulted Universe, dont elle publie le premier ouvrage dès 2001.

Elle s’intéresse alors à la manière dont nous concevons le monde au fond de nous-même, du potentiel pouvoir des intentions conscientes et de la pensée. Elle affirme la coexistence de notre univers avec d’autres dimensions, des univers parallèles où subsisteraient des réalités alternatives à celles que nous vivons.

Elle aborde également le sujet de certains mystères très célèbres, à l’image du triangle des Bermudes et ses disparitions inexpliquées, de l’existence du monstre du Loch ness, ou même de la façon dont les pyramides d’Egypte ont pu être créées. De nombreux autres événements sont également abordés dans les autres livres de la série, publiés en 2005, 2008 et enfin 2012.

Jésus dans la théorie de Dolores Cannon

Qu’en est-il de la place de Jésus dans la philosophie de ce célèbre docteur en hypnothérapie ? Le Christ a en effet été le sujet de Cannon particulièrement dans deux de ses livres, à savoir Jesus and the Essenes ainsi que They Walked with Jesus.

Fidèle à sa méthodologie, elle aborde le sujet en retranscrivant les témoignages de ses patients lors de ses thérapies d’hypnose régressive.

Le premier livre est centré sur une certaine Katie qui, au cours de sa thérapie, se dit être la réincarnation d’un certain Suddi, essénien (une communauté juive de Judée) qui vivait du temps de Jésus. Elle y raconte la vie de cet homme de ses 12 ans jusqu’à sa mort à 60, et rapporte des témoignages au sujet de Jésus, mais aussi d’autres personnes célèbres, comme Moïse ou encore le roi David.

Le second ouvrage, quant à lui, est plus proche de Jésus, puisque les témoignages qu’il rapporte venant de deux femmes, décrivent des réincarnations de personnes ayant assisté aux prêches de Jésus ainsi qu’aux miracles qu’il a pu réaliser. Des descriptions assez précises de l’ancien Temple de Jérusalem sont également rapportées.

Prix et récompenses de Dolores Cannon

Au cours de sa vie professionnelle, Dolores Cannon a suscité de l’admiration, qui ne se limitait pas à ses seuls patients. En effet, de nombreuses organisations ont tenu à la remercier du travail qu’elle a réalisé, et de l’héritage immense qu’elle a légué au domaine de l’hypnose régressive.

Voici, dans une liste non exhaustive, les prix les plu célèbres dont elle a pu bénéficier :

  • L’Orpheus Award bulgare, pour les progrès apporté dans le domaine de la recherche sur les phénomènes psychiques.
  • Elle devint membre d’honneur du centre de recherche scientifique russe de la médecine populaire.
  • Elle reçut également de nombreux titres et honneurs de diverses organisations d’hypnose.

Dolores Cannon s’éteint le 18 octobre 2014 à l’âge de 83 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page